Empreinte Carbone des Produits Mode

L’empreinte carbone des produits mode

Green Peace estime l’empreinte carbone de la mode à 1,2 milliard de tonnes de CO2(1). L’empreinte carbone d’un vêtement dépend essentiellement de deux facteurs : le choix de la matière première et le mix énergétique du pays où il est transformé(2). Face à ces enjeux critiques, la filière s’organise. De multiples approches et outils permettent aujourd’hui de calculer l’empreinte carbone des vêtements, pour mieux la réduire. La notation des produits et les applications B2C aiguillent le consommateur dans le choix de marques éthiques. L’accompagnement B2B permet aux acteurs de la mode de prendre conscience de leur impact. Il leur fournit des moyens concrets pour agir. Enfin, la labellisation démontre aux consommateurs l’engagement d’une marque pour mieux maîtriser l’empreinte carbone de ses collections. Tour d’horizon des initiatives en faveur d’une mode plus durable.

L’affichage environnemental, un levier pour informer les clients et orienter leurs choix

Expérimentation de l’affichage environnemental avec l’ADEME

L’article 2 de la loi climat et résilience prévoit d’expérimenter l’affichage environnemental dans le secteur de l’habillement-articles textiles. Il vise à sensibiliser les consommateurs sur l’empreinte environnementale de leurs achats textiles, chaque produit disponible en magasin comme sur internet disposant d’une note.

L’objectif de l’expérimentation est de tester plusieurs méthodes pour évaluer et communiquer les performances environnementales basées sur l’analyse du cycle de vie des articles de mode.

La méthode européenne Performance environnementale des produits (PEF), selon le référentiel PEFCR Apparel & Footwear ;

  • Le socle technique « Article d’habillement » de l’ADEME ;
  • Les méthodes alternatives, validées par les pouvoirs publics.

 

Les méthodes d’évaluation alternatives

Dans le cadre de l’appel d’offres, 11 méthodes alternatives ont été soumises aux pouvoirs publics, jusqu’au 30 novembre 2021(3). Parmi elles, nous retrouvons :

  • L’étiquette universelleAffichage Environnementale, proposée par l’Union des industries textiles (UIT). Elle comporte un comparatif de l’impact environnemental du vêtement avec un article similaire et une partie « traçabilité », facultative(4).
  • L’EcodesignScore du DÉFI, basée sur une méthode pensée cycle de vie (PCV). L’organisme prévoit d’afficher une note A, B, C, D, E et un score climat, évalué en kg CO2 eq(5).

Après avoir évalué leur éligibilité, l’ADEME et le Ministère de la transition écologique ont expérimenté les méthodes via des études de cas, de février à mai 2022. La méthodologie règlementaire devrait être établie d’octobre à décembre 2022. Au 1er janvier 2023, l’affichage environnemental deviendra obligatoire en France, pour l’ensemble des vêtements et chaussures(6).

Les limites de l’affichage environnemental

Face au dispositif, la filière mode affiche un avis partagé. Les acteurs de l’habillement mettent en avant plusieurs difficultés :

  • La complexité d’obtention des données et de réalisation des calculs par les petits créateurs ;
  • Le coût représenté par la mise en place du dispositif, dans les structures de taille réduite ;
  • La nécessité pour les jeunes créateurs de bénéficier d’un véritable accompagnement ;
  • La méconnaissance du dispositif par les petites entreprises. 65 % d’entre elles n’ont pas entendu parler de l’expérimentation proposée par l’ADEME ;
  • Le travail administratif conséquent pour contrôler la provenance des matières premières, remonter les chaînes ;
  • Le risque de semer la confusion dans l’esprit du consommateur, avec l’explosion du nombre de labels et certifications sur les étiquettes(7).
 
Les applications et plateformes B2C pour offrir plus de transparence aux consommateurs

Ces dernières années, plusieurs applications mobiles et plateformes basées sur le calcul de l’empreinte carbone des vêtements ont été lancées. Les marques y sont évaluées suivant des critères comme l’humain, les animaux ou encore l’environnement. Ces solutions donnent aux consommateurs les moyens de passer à une mode plus responsable.


Application Clear Fashion

Clear Fashion est un organisme positionné comme un « tiers indépendant expert de l’affichage consommateur ». Son objectif est d’emmener le secteur de la mode vers davantage de transparence et de responsabilité.

Info consommateurs impact produits modeConsidérée comme le “Yuka” de la mode, l’application mobile donne aux consommateurs les moyens de choisir des articles et marques de confiance. Ils ont accès à un score par thème, avec un code couleur : du vert foncé, pour un engagement très fort, au rouge, pour un engagement très faible(8).

Clear Fashion propose aux marques de vérifier, évaluer et afficher l’impact et l’histoire de leurs produits en boutique.

La méthodologie utilisée par Clear Fashion repose sur l’analyse de 150 critères jugés « fiables » et « factuels »(9). Ils couvrent l’intégralité de la chaîne de production des vêtements. La grille d’évaluation tient compte de :

  • L’impact environnemental : déchets, eau, dérèglement climatique, ressources fossiles ;
  • L’humain : gestion des risques, relation avec les partenaires, prise en considération de la vie des travailleurs ;
  • La santé : contrôle sur le vêtement, substances utilisées, vérification des pratiques ;
  • Les animaux : mort, souffrance de l’animal, marchés controversés(10).

La méthode s’inspire de travaux scientifiques menés par l’ADEME et de l’analyse des cahiers des charges de 50 labels. Les choix autour de la pondération de chaque critère tiennent compte des recommandations de 75 experts indépendants(11).


Application good on you


Good on you est une application mobile permettant aux consommateurs de savoir si une marque est aussi durable qu’elle le prétend. Elle utilise des sources de données transparentes et une méthodologie d’évaluation complète. Cette dernière prend en compte plus de 500 données, sur 100 questions clés, systèmes de normes et indicateurs. Elle a été développée en collaboration avec des experts du secteur, organisations (Fashion Revolution, Fashion for Good et Four Paws) et universitaires.

La méthode se concentre sur trois principaux domaines : l’humain, la planète et les animaux. Sur son site internet, il est possible de télécharger un guide présentant le système de notation utilisé(12). Le score global va de 1 (nous évitons) à 5 (excellent).

On peut aussi citer les calculateurs d’empreinte carbone en ligne tel que ThredUp, avec son Fashion Footprint Calculator, qui permet de mesurer l’empreinte carbone de son dressing. Accessible en ligne, le calculateur donne des pistes d’action pour réduire son impact(13).

 
L’accompagnement B2B des acteurs de la mode pour calculer l’empreinte carbone de leurs produits

Face au réchauffement climatique et à la raréfaction des ressources, les indicateurs financiers deviennent insuffisants pour évaluer la performance d’une entreprise. Si le taux de marge ou de rotation d’un vêtement sont importants, d’autres données comme l’empreinte carbone de la production ou le nombre de litres d’eau nécessaires pour le concevoir le sont tout autant. De nombreuses sociétés proposent aux marques, industriels, distributeurs un accompagnement dans la mesure de l’impact environnemental et social de leurs collections (indicateurs extra-financiers).

Carbonfact
Mesure empreinte carbone marquesCette start-up accompagne les marques dans le calcul de l’empreinte carbone de leurs produits. La méthode utilisée repose sur l’analyse du cycle de vie (ACV), définie par la Commission européenne(14). Dans une approche « cycle de vie » et « multicritère », elle évalue les effets quantifiables des vêtements ou chaussures sur l’environnement. Son équipe d’experts est dirigée par le co-auteur des règles du Référentiel empreinte environnementale par catégorie de produit (PEFCR).

Know your Impact de Green Story
Green Story propose aux marques d’évaluer avec précision l’impact environnemental de leurs produits, avec la méthodologie ACV(15). Une analyse comparative de l’empreinte de leurs articles par rapport à ceux de la concurrence est réalisée. Ensuite, des solutions pour communiquer sur leurs efforts auprès des consommateurs leur sont présentées.

Glimpact, une application web destinée aux industriels et distributeurs
Glimpact se présente comme le tout premier outil d’évaluation globale de l’impact environnemental. Ciblant les industriels et les distributeurs, elle leur permet de calculer en quelques minutes un « éco-score », selon 16 catégories d’impact. La start-up s’appuie sur la méthode PEF. Son offre est complétée par un outil d’éco-conception dynamique des produits.

 
La labellisation, un engagement pour produire des vêtements à moindre impact

Il existe déjà des labels pour garantir l’origine des fibres ou encore l’absence de substances nocives dans les tissus (Global Organic Textile Standard (GOTS), STANDARD 100 by OEKO-TEX®… ). Aujourd’hui, de nouveaux labels se spécialisent sur l’impact de la fast-fashion sur l’environnement. Ils mettent en valeur les marques et créateurs engagés dans une démarche vertueuse pour la planète, mais aussi pour les hommes.

Label ETIC
Pour les produits textiles, le label ETIC certifie aux consommateurs qu’au moins deux des étapes du processus de production sont réalisées dans des pays de l’UE ou de l’AELE :

  • Fabrication du fil
  • Fabrication du tissu
  • Ennoblissement
  • Confection, assemblage final(17).


Label La belle empreinte

Le label garantit qu’un produit textile a un impact positif sur la planète et les hommes. Couvrant toutes les étapes de la vie du projet, du design à la fin d’usage, le label repose sur l’analyse des engagements des marques sur 40 défis écologiques et sociaux majeurs(18). Sur chaque étiquette sont mentionnés :

  • Les engagements ;
  • L’origine des matières ;
  • Les conseils pour la fin d’usage ;
  • L’interview du créateur(19).

 

En conclusion, pour savoir vers quelle solution de calcul de l’empreinte carbone se tourner, l’essentiel est de bien définir vos objectifs. Souhaitez-vous vous positionner sur un modèle B2C, communiquer vis-à-vis du grand public ? Ou vous associer à un collectif voir privilégier une mise en conformité réglementaire ?

Il est très probable qu’au final vous mixiez plusieurs de ces approches car aucune, à date, ne couvre l’ensemble des besoins, de la transparence avec le client jusqu’à l’optimisation de bout en bout de son empreinte carbone.

Quoi qu’il en soit, il est indispensable de s’attaquer au sujet dès aujourd’hui au regard de l’urgence climatique et des attentes des consommateurs.

Il nous semble aussi important de souligner le rôle stratégique de la data pour permettre à l’ensemble du secteur de la mode de se transformer positivement. On ne sauvera pas la planète textile sans une systématisation de la collecte, de la mesure et du traitement des données sur l’ensemble du cycle de vie du produit.
  

Sources :
1. https://www.greenpeace.fr/comment-opter-pour-une-mode-plus-ethique-et-responsable/
2.  https://lautrec-paris.com/blogs/infos/nous-avons-calcule-l-empreinte-carbone-de-nos-vetements
3.4. https://www.textile.fr/actualite/affichage-environnemental-la-methode-uit-retenue-pour-experimentation
5.  https://www.defimode.org/ecodesignscore-affichage-mode/
6.  https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15668
7.  https://fr.fashionnetwork.com/news/-score-carbone-la-filiere-mode-partagee-et-inquiete-face-au-dispositif,1294478.html
8. https://docplayer.fr/197346393-Clear-fashion-presentation-du-systeme-de-notation.html
9.  https://www.ladepeche.fr/2022/01/20/droit-de-reponse-clear-fashion-apporte-des-precisions-sur-sa-methodologie-10058447.php
10. https://docplayer.fr/197346393-Clear-fashion-presentation-du-systeme-de-notation.html
11.  https://www.ladepeche.fr/2022/01/20/droit-de-reponse-clear-fashion-apporte-des-precisions-sur-sa-methodologie-10058447.php
12. https://goodonyou.eco/wp-content/uploads/2021/09/Good-On-You-Brand-Rating-Updated-September-2021-2.pdf
13.   https://www.thredup.com/fashionfootprint
14. https://www.lesechos.fr/start-up/impact/carbonfact-la-start-up-qui-veut-decarboner-lindustrie-de-la-mode-1412083
15.  https://www.carbonfact.com/about
16. https://greenstory.ca/solutions/know-your-impact/
17.   https://www.etic.info/fr/le-label/
18.19.  https://labelleempreinte.fr/label

Demand Forecast

ne produire que ce que vous êtes en mesure de vendre

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager

À lire aussi

Nous sommes sur Twitter

🤝 Day 2 pour #TechForRetail ! Après une 1ère journée riche d'échanges & de partages, la team est de nouveau prête pour vous accueillir et parler... Lire plus

Nov 29 2022, 8:53 am

🚀 #TechForRetail Jour J ! Rencontrez nos experts qui ont hâte d'échanger avec vous sur "Comment mettre la #data au service de votre performance économique et... Lire plus

Nov 28 2022, 9:41 am

🔠 Treize #marques de #textile françaises ont décidé de mettre en place un #Eco-score mesurant l'empreinte carbone des #vêtements vendus dans leurs #magasins... par @MagazineCapital #Fashion... Lire plus

Nov 24 2022, 5:30 pm

Nous vous accompagnons vers un nouveau Fashion Business Zero Waste

Tailer La plateforme data conçue pour le retail