La Fast Fashion peut-elle devenir éthique ?

La Fast Fashion peut-elle devenir éthique

Lorsque le prêt-à-porter s’est fait cannibaliser par la « fast fashion » dans les années 2000, l’industrie du textile a obtenu sa place sur le podium des fléaux écologiques et sociaux de notre temps. Aujourd’hui, alors que la biodiversité s’effondre et que les délocalisations asservissent les perdants de la mondialisation, les géants de la mode retaillent dans le paradigme pour rentrer dans une ère nouvelle : éthique et durable…

2019, la fin du règne de la fast fashion !

De nombreuses initiatives fleurissent pour transformer progressivement le secteur de la mode, seconde industrie la plus polluante dans le monde, un exemple en terme de développement durable.

Clear Fashion App

Une application mobile pour choisir ses vêtements dans le respect de l’humain et de l’environnement. Ce « Yuka » de la mode référence déjà 70 marques, parmi lesquelles les géants de la fast-fashion Zara, Gap, H&M et Mango, mais aussi des acteurs plus haut de gamme tels que Eric Bompard ou Lacoste, voire du luxe comme Chanel.

Pourquoi s’habiller pollue la planète ?

De la fabrication des matières premières, aux transports en passant par le lavage et le recyclage, le cycle de vie d’un vêtement génère une immense pollution et empoisonne parfois ceux qui les portent.